Le cancer de la prostate

Réalisé en collaboration avec des experts de différentes spécialités (urologues, oncologues, sexologues, psychologues, etc.), Prostanet.com est un site d’information dédié exclusivement au cancer de la prostate, à destination des patients et de leurs proches.
Contenu mis à jour en janvier 2020

A+A-

Le cancer de la prostate modifie-t-il l’identité ?

Un homme mature semble se poser des questions

Le traitement du cancer de la prostate (prostatectomie, curiethérapie, radiothérapie, hormonothérapie, etc.) a dans la plupart des cas un retentissement sur la fonction sexuelle du patient (troubles de l’érection, modification de la libido, etc.) et donc sur sa sexualité. La question qui passe ainsi au premier plan est bien souvent celle du sentiment de virilité et de masculinité.

Il est tout naturel qu’un patient atteint d’un cancer de la prostate s’interroge sur son « statut » d’homme. Mais cette question amène à se demander ce qui au fond fait « un homme ». Ce qui forge notre identité, ce sont nos expériences à travers les petits et les grands événements, et surtout comment on les vit. En ce sens, la maladie modifie sans aucun doute l’identité.

Mais la maladie change l’identité de la même façon que toutes les expériences de vie : ce sont elles qui construisent subtilement l’individu que chacun est aujourd’hui. Ce qui définit un homme, ce sont tous les actes qu’il a réalisés chaque jour de sa vie et qu’il continue d’accomplir. Les comportements définissant la virilité sont et doivent rester propres aux croyances de chacun : pour certains, il peut s’agir de protéger leur famille, de gérer le budget de leur foyer ; pour d’autres ce sera de conduire une grosse voiture ou de porter de belles montres.

Dans le cas particulier du cancer de la prostate, qui a un retentissement certain sur la capacité sexuelle, le malade doit rester convaincu qu’il reste un homme à part entière. La masculinité n’est pas liée à la sexualité et ne se résume pas à la fonction érectile. Ce n’est pas la facilité à avoir des érections ou la fréquence de celles-ci qui définissent un homme, mais la sensation et la conviction d’être un homme.

Enfin, l’opinion de la conjointe ou du conjoint, des proches et/ou d’un psychologue peut être utile pour aider le patient à identifier ce qui fait de lui un homme et/ou pour le rassurer sur sa masculinité.

Le cancer de la prostate concerne aussi le partenaire

rencontre-public-cancer-prostate-lyon-toulon

Assises régionales du Cancer de la Prostate

Un homme fait une analyse de sang dans le cadre du dépistage du cancer de la prostate.

Cancer de la prostate et dépistage

Un couple de séniors dort dans un lit, dans les bras l'un de l'autre, tentant de conserver une vie sexuelle

Conserver une vie sexuelle malgré un cancer de la prostate est possible

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies permettant la mesure d'audience. OK Refuser