Le cancer de la prostate

Réalisé en collaboration avec des experts de différentes spécialités (urologues, oncologues, sexologues, psychologues, etc.), Prostanet.com est un site d’information dédié exclusivement au cancer de la prostate, à destination des patients et de leurs proches

A+A-

Les ultrasons focalisés de haute intensité (HIFU)

Les ultrasons focalisés de haute intensité détruisent la tumeur grâce à la chaleur. Le principe repose sur l'utilisation d'ultrasons émis par une sonde endorectale, placée dans le rectum en face de la prostate, qui sont focalisés sur la prostate. La chaleur détruit alors le tissu visé, la température pouvant atteindre 100°C au niveau de la cible. En général, entre 300 et 400 tirs sont nécessaires pour détruire toute la prostate.

C'est un traitement local du cancer de la prostate non métastatique, proposé en France depuis 1995.

Quand sont-ils indiqués ?

La technique HIFU est indiquée dans les cancers de risque faible à modéré pour les patients avec :

Elle peut être également indiquée en cas de récidive locale après un traitement par radiothérapie externe.

En pratique, les praticiens considèrent cette option thérapeutique lorsqu'une chirurgie est risquée (en cas de maladies associées par exemple) ou chez les patients refusant la prostatectomie.

Comment cela se déroule-t-il ?

C'est un chirurgien urologue entraîné à utiliser la machine qui réalisera le traitement.

Une sonde endorectale est introduite dans le rectum du patient et cette sonde va délivrer des ultrasons focalisés de haute intensité, dirigée vers la tumeur. La tête de la sonde est recouverte d'un ballonnet qui contient un liquide réfrigéré qui va permettre de maintenir la température constante au niveau du côlon pendant toute la durée de l'opération.

Les ultrasons sont émis sous forme de pulsations durant 5 secondes, ce qui va provoquer une élévation brutale de la température et donc une destruction des tissus visés.

Une surveillance du PSA à 3 mois puis tous les 6 mois ou 1 an est ensuite réalisée. Des biopsies de contrôle quelques mois après le traitement permettent de contrôler l'élimination du tissu cancéreux. En cas de détection d'une récidive, une deuxième séance d'HIFU peut être proposée.

Quels sont les effets attendus et les effets indésirables ?

L'intervention se déroule sans complication dans la majorité des cas. Cependant, comme tout acte chirurgical, un certain nombre de risques sont à anticiper, comme ceux liés à l'anesthésie. Certains effets secondaires du traitement n'apparaissent que tardivement et correspondent le plus souvent à :

Tous les effets indésirables ne sont pas encore connus et les essais cliniques en cours devraient apporter des informations supplémentaires sur la tolérance de ce traitement.

Pour aller plus loin

Sur le long terme, les résultats de ce traitement sont encore inconnus. Des essais cliniques sont en cours pour déterminer son efficacité par rapport aux autres stratégies thérapeutiques. Si vous avez des questions sur cette technique, n'hésitez pas à en parler avec votre médecin.


A lire ensuite…

Les possibilités thérapeutiques en fonction du cancer

Le traitement chirurgical : la prostatectomie

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies permettant la mesure d'audience. OK Refuser