Le cancer de la prostate

Réalisé en collaboration avec des experts de différentes spécialités (urologues, oncologues, sexologues, psychologues, etc.), Prostanet.com est un site d’information dédié exclusivement au cancer de la prostate, à destination des patients et de leurs proches

A+A-

Suivi des thérapeutiques

Suivi : gros plan sur l'examen de lamelles au microscope

Pendant le traitement

La coordination entre votre urologue et votre médecin référent va être essentielle.

Cette surveillance va être codifiée dans votre Programme Personnalisé de Soins (PPS).

Elle dépend du type de traitement que l'on vous a proposé, elle peut être modifiée en fonction de l'évolution de votre maladie.

Surveillance active pour traitement curateur différé

Cette surveillance devra être rigoureuse et demande de votre part une discipline. Elle peut être modifiée à tout moment par votre urologue. Les recommandations actuelles sont :

Elle permet la recherche d'un signe de progression : modification de la symptomatologie, du toucher rectal, élévation du PSA, progression de la tumeur sur les biopsies systématiques.

Tout signe de progression amènera votre urologue à vous proposer un traitement.

Surveillance active pour traitement palliatif différé

Elle est essentiellement basée sur les symptômes et l'examen clinique. La fréquence des dosages du PSA dépendra de votre symptomatologie.

Traitements à visée curatrice

Prostatectomie totale

Dosage du PSA postopératoire (1 à 3 mois) puis tous les 6 mois pendant 3 ans, puis annuel pendant au moins 10 ans. Le but de cette surveillance est de détecter une récidive biologique précoce et éventuellement de vous proposer un traitement complémentaire.

Si le taux du PSA est supérieur à 0,2 ng/ml, on parle de récidive biologique (éventuellement un 2ème dosage de contrôle à 3 mois sera nécessaire).

Radiothérapie ou Curiethérapie

Dosage du PSA à 3 mois puis tous les 6 mois. On parle de récidive si le PSA prend plus de 2 points par rapport au PSA le plus bas après traitement (« PSA Nadir »). Un effet rebond après curiethérapie peut être constaté sans caractère de récidive.

HIFU (Ultrasons Focalisés) et cryothérapie

Il s'agit de traitements aux indications plus limitées dont la surveillance entre souvent dans le cadre d'un protocole d'étude.

Des examens d'imagerie ne vous seront prescrits que si vous vous plaignez de symptômes.

Traitement par suppression androgénique (hormonothérapie)

Evaluation du PSA à 3 et 6 mois après le début du traitement.

Un dosage du taux de testostérone sanguin pourra vous être demandé pour vérifier l'efficacité de la suppression androgénique.

Cette surveillance se fera conjointement avec votre médecin généraliste référent, puis tous les 6 mois avec au minimum un toucher rectal et un dosage du PSA. D'autres examens sanguins ou d'imagerie peuvent vous être proposés en fonction de vos symptômes ou des modifications cliniques et biologiques. Toute modification thérapeutique sera validée par une présentation de votre dossier en RCP.

La surveillance après traitement

La coordination entre votre urologue et votre médecin référent va être essentielle.

Cette surveillance va être codifiée dans votre Programme Personnalisé de Soins.

Elle dépend du type de traitement que l'on vous a proposé, elle peut être modifiée en fonction de l'évolution de votre maladie. Elle se fait principalement par l'examen clinique et le dosage du PSA.

Surveillance active pour traitement curateur différé :

Surveillance active pour traitement palliatif différé :

Traitements à visée curatrice

Prostatectomie totale

Dosage du PSA postopératoire (1 à 3 mois) puis tous les 6 mois pendant 3 ans, puis annuel pendant au moins 10 ans

Le but de cette surveillance est de détecter une récidive biologique précoce et éventuellement de vous proposer un traitement complémentaire.

Si le taux du PSA est supérieur à 0,2 ng/ml, on parle de récidive biologique (un 2ème dosage de contrôle à 3 mois sera nécessaire).

Les récidives observées surviennent en majorité dans les 3 années qui suivent l'intervention :

On peut considérer qu'après 6 ans de suivi, 99 % des patients ayant un taux stable inférieur à 0,2 ng/ml sont guéris.

En l'absence de symptômes, aucun examen complémentaire radiologique n'est réalisé de façon systématique.

Radiothérapie ou curiethérapie

Comme ce traitement laisse la tumeur et la prostate en place, il n'est pas possible de juger de l'efficacité thérapeutique sur la disparition du taux de PSA. Le dosage du PSA décroît progressivement au cours des mois qui suivent l'irradiation, cette dernière ayant un effet anti-tumoral différé dans le temps. En cas de guérison le PSA reste à un taux bas.

On parle de récidive si le PSA prend plus de 2 points par rapport au PSA le plus bas après traitement.

Un effet rebond après curiethérapie peut être constaté sans caractère de récidive.

HIFU (Ultrasons Focalisés) et cryothérapie

Il s'agit de traitements aux indications plus limitées dont la surveillance entre souvent dans le cadre d'un protocole d'étude.

Des examens d'imagerie ne vous seront prescrits que si vous vous plaignez de symptômes.

Traitement par hormonothérapie (suppression androgénique)

La surveillance clinique régulière est essentielle car elle permet d'évaluer l'amélioration des symptômes initiaux et de guider les modalités du traitement palliatif. Elle se fera conjointement avec votre médecin généraliste référent :

Toute modification thérapeutique sera validée par une présentation de votre dossier en RCP. Le cancer de la prostate métastasique traité par hormonothérapie évolue en 2 phases :

Les tumeurs hormonorésistantes sont rares et posent les mêmes problèmes thérapeutiques que les tumeurs sensibles initialement avec un échappement hormonal secondaire. La durée de la réponse au traitement hormonal varie de quelques mois à plusieurs années avec une moyenne d'environ 30 mois pour les tumeurs avec métastases osseuses lors du diagnostic.


A lire ensuite…

Les possibilités thérapeutiques en fonction du cancer

Les ultrasons focalisés de haute intensité (HIFU)

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies permettant la mesure d'audience. OK Refuser