Le cancer de la prostate

Réalisé en collaboration avec des experts de différentes spécialités (urologues, oncologues, sexologues, psychologues, etc.), Prostanet.com est un site d’information dédié exclusivement au cancer de la prostate, à destination des patients et de leurs proches

A+A-

Un cancer de la prostate a été diagnostiqué

Homme songeur après qu'un cancer lui ait été diagnostiqué

Que va-t-il se passer ?

Les résultats de vos biopsies ont mis en évidence, sur un ou plusieurs prélèvements, des cellules cancéreuses. L'évolution de cette maladie est généralement lente, une phase de surveillance ou un traitement d'emblée pourront vous être proposés. Des examens complémentaires pourront être nécessaires avant de prendre une décision de traitement.

D'un point de vue administratif une déclaration de cette maladie en ALD (Affection de Longue Durée) va être effectuée par votre médecin référent. Elle consiste en une demande de prise en charge à 100 % pour cette pathologie.

Sur quels éléments est prise la décision de traitement ?

Dans tous les cas, cette décision sera prise en tenant compte de votre âge, de vos antécédents, de votre état de santé général, d'éventuelles contre-indications aux traitements et des critères de votre maladie :

Si votre tumeur est classée à faible risque ?

Votre urologue discutera avec vous de la possibilité d'une simple surveillance (ou surveillance active) et d'un traitement différé ou d'un traitement curateur d'emblée. Il vous expliquera les modalités de chaque option, les risques et séquelles éventuels.

Si votre tumeur est potentiellement agressive ?

Un bilan d'extension, c'est-à-dire un ou des examens complémentaires d'imagerie pourront vous être proposés. Ce bilan, s'il est indiqué, va permettre une classification de votre tumeur.

Ces examens ont pour objectif d'apprécier le caractère localisé ou non à la glande prostatique, une atteinte ganglionnaire, ou métastatique de cette tumeur prostatique. Ces examens peuvent être :

A l'issue de ce bilan…

Une classification de votre tumeur va être établie (classification TNM).

Cette classification est le reflet de l'importance de l'atteinte par la tumeur de la glande prostatique (atteinte locale pure ou localement avancée), de l'atteinte des organes de voisinage (vésicules séminales, tissus péri-prostatiques), d'une atteinte ganglionnaire ou métastatique éventuelle.

Votre dossier comprenant tous ces éléments sera soumis à une Réunion de Concertation Pluridisciplinaire (RCP) regroupant des médecins de spécialités différentes mais complémentaires : urologue, oncologue, radiothérapeute, radiologue et anatomopathologiste.

Les RCP ont pour objectif de faciliter le travail en réseau, la prise de décisions sur un référentiel de bonnes pratiques validé par des experts, assurant ainsi la sécurité de la décision thérapeutique en fonction des données scientifiques.

Lors de cette RCP, l'équipe pluridisciplinaire va, en tenant compte de vos critères, de votre situation et des référentiels de bonnes pratiques, vous proposer une conduite de surveillance ou un schéma de traitement.

Cette décision tient compte des caractéristiques de votre cancer, de la taille de la prostate, de votre âge, de vos antécédents et de vos préférences.

C'est seulement après une information complète sur le pronostic de la maladie et sur le projet thérapeutique proposé, et un dialogue entre votre urologue, votre médecin traitant et vous, qu'une décision commune sera prise.

Cette RCP pourra vous proposer de participer à un éventuel essai clinique.

A partir de ce moment-là vous sera remis un PPS (Programme Personnalisé de Soins).

Ce document décrit :

 


A lire ensuite…

Le toucher rectal

Le PSA

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies permettant la mesure d'audience. OK Refuser