Le cancer de la prostate

Réalisé en collaboration avec des experts de différentes spécialités (urologues, oncologues, sexologues, psychologues, etc.), Prostanet.com est un site d’information dédié exclusivement au cancer de la prostate, à destination des patients et de leurs proches

A+A-

La fatigue

Prendre en charge la fatigue occasionnée par la fatigue

Qu'est-ce que la fatigue ?

La fatigue est l'un des effets indésirables le plus souvent retrouvé chez les patients atteints de cancer. On parle alors de fatigue chronique car elle sera ressentie tout au long de la journée et ce dès le réveil, elle ne sera que très peu soulagée par le repos ou le sommeil. Elle est bien différente de la fatigue ressentie en fin de journée, qui elle, est rattrapable par une bonne nuit de sommeil. Les patients atteints du cancer de la prostate peuvent ressentir une fatigue plus ou moins importante, ce qui pourra avoir de nombreux impacts dans la vie quotidienne : épuisement physique et moral avec de possibles conséquences sur l'humeur, sur les capacités physiques, les performances physiques et cognitives ; cela peut aussi avoir une répercussion sur les rapports sociaux.

Néanmoins, cette fatigue ne sera que passagère et s'estompera avec le temps, le plus souvent quelque temps après la fin des traitements. De nombreux professionnels de santé pourront vous accompagner et vous soutenir.

Quelles sont les causes de cette fatigue ?

Il existe plusieurs causes pouvant expliquer l'installation d'une fatigue chronique lors d'un cancer de la prostate.

L'annonce du cancer peut très souvent induire un choc psychologique chez certaines personnes, qui pourront se sentir démunies et abattues par cette nouvelle. En fonction du stade de la maladie, la fatigue peut être plus ou moins intense. Enfin, les soins répétitifs, les hospitalisations, les gestes médicaux mais aussi les effets secondaires générés par les traitements peuvent contribuer à l'installation d'un état de fatigue lié à un épuisement psychique.

Deuxièmement, les traitements anticancéreux et notamment la chimiothérapie et la radiothérapie favorisent l'installation de la fatigue. La chimiothérapie va agir sur la moelle osseuse, le lieu de synthèse des constituants du sang (globules rouges, globules blancs et plaquettes) et induire une diminution de leur synthèse, cela peut provoquer ainsi une anémie. Cela correspond à la diminution de la quantité d'hémoglobine portée par les globules rouges. En temps normal, l'hémoglobine est responsable du transport de l'oxygène jusqu'aux cellules et aux muscles, participant à leur bon fonctionnement. Un traitement par chimiothérapie provoque une diminution de cet apport en oxygène, d'où l'installation de la fatigue. Concernant la radiothérapie, elle va affecter, en plus du tissu cancéreux, les tissus sains alentours provoquant des effets indésirables qui seront responsables de la fatigue. Dans le cas de la chimiothérapie, les patients ressentiront plutôt de la fatigue dans les jours suivant les cures tandis que pour la radiothérapie, l'intensité de la fatigue augmentera graduellement tout au long du traitement et quelque temps après l'arrêt de la thérapie, plus rarement à long terme.

Comment prendre en charge la fatigue occasionnée par le cancer ?

La prise en charge de la fatigue est le plus souvent nécessaire pour maintenir une bonne qualité de vie.

Dans le cas d'une fatigue induite par l'anémie, la prise en charge se fera selon la gravité de l'anémie. Si l'anémie est modérée, le patient sera traité par un apport en fer et en acide folique, alors que si l'anémie est plus grave, deux options sont envisageables : soit l'injection d'érythropoïétine (ou EPO) qui va stimuler la synthèse de globules rouges par la moelle osseuse, soit la transfusion de globules rouges.

La gestion de la fatigue est complexe et vous pouvez être accompagné par différents professionnels :

 


A lire ensuite…

La vie sexuelle

Le rôle des différents acteurs dans la prise en charge du cancer de la prostate

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies permettant la mesure d'audience. OK Refuser